Bérénice : le retour !
 
(  Un grand classique revisité, en plus marrant ! )
J'en garde un super souvenir ;-)

En classe de seconde, notre prof de français nous a fait "étudier" Bérénice, la célèbre pièce de théatre tragique de Racine.

Le commentaire composé qu'on a eu à pondre là dessus m'a rapporté un 5/20. Aujourd'hui, 3 Septembre 2002, soit 332 ans après sa première représentation, j'ai décidé de « traduire » cette espèce de poésie de 1506 vers écrite dans une langue imbuvable en un français courant et plus vivant... L'histoire sera toujours aussi creuse, mais je n'y peux rien.

Les littéraires hurleront peut-être au massacre à la tronçonneuse, mais ils pourront tout à fait aller lire l'original ailleurs.

D'ailleurs, si ce livre vous interesse, je vous l'envoie gratuitement, vous payez uniquement les frais de port. Note : si vous me l'achetez, je vous envoie une boîte de sardines avec, pour que vous ne vous sentiez pas complètement volé.

Sur ce, bonne lecture !

 

(  Personnages )
TitusEmpereur de Rome
BéréniceReine de Palestine
AntiochusRoi de Comagène
PaulinConfident de Titus
ArsaceConfident d'Antiochus
PhéniceConfidente de Bérénice
RutileRomain

 

Acte I

Scène 1 : Antiochus, Arsace

Antiochus
Attends une seconde ! C'est un truc de bourges ici ! Ça t'en bouche un coin, hein mon Arsace ? Ça se voit à la tronche que tu tires ! C'est ici que Titus confie souvent ses secrets. C'est là qu'il se planque pour ne plus voir sa cour lorsqu'il vient draguer la reine. Cette porte mène à sa piaule et celle-ci mène à celle de la reine. Va la voir, et dis lui que bien que je tombe mal, j'aimerais lui parler en privé.
 
Arsace
Toi, mal tomber ? Son ami fidèle qui s'interresse à elle ? Toi, son ex ? C'est parce qu'elle est déjà fiancée à Titus que tu ne veux pas aller la voir toi-même ?
 
Antiochus
Va la voir sans t'occuper de ce qui ne te regarde pas, et regarde si on peut se parler seuls.

 

Scène 2 : Antiochus

Antiochus
Eh bien, j'ai changé ! Est-ce que j'arriverai, sans avoir la trouille, à lui dire "je t'aime" ? Autant je redoute ce moment, autant je l'attends depuis longtemps... Elle m'avais autrefois fait comprendre que j'avais aucune chance. J'ai rien tenté pendant cinq ans, en me faisant jusqu'a maintenant passer pour un ami. Va-t-elle s'interesser à moi, alors que Titus va la propulser au rang de reine de Palestine ? Et voilà ! Il l'épouse ! Pourquoi est-ce que j'ai attendu comme un con aussi longtemps pour venir lui dire à quel point je la kiffais ? Est-ce que je vais me prendre un râteau si je lui dis ce que je pense d'elle ? Cassons-nous en silence, pour éviter un râteau : ça me tue assez comme ça. Cassons-nous loin, pour l'oublier, ou mourir. Ben quoi ! J'vais quand même pas continuer à chialer comme un con pour rien, non ? En plus, elle s'en fout. Et moi, idiot, qui était content que Titus essaye pendant longtemps de la séduire sans y arriver... Maintenant, je suis cassé : la date du mariage est proche. Je pars, sans rien espérer. Au lieu de criser, elle pourra me plaindre. Quoi qu'il en soit, je vais quand même lui parler : ça fait assez longtemps que je me la ferme, et de toute façons, je ne vais quand même pas me casser sans l'avoir vue.

 

Scène 3 : Antiochus, Arsace

Antiochus
Alors, Arsace, on rentre ?
 
Arsace
Je l'ai vue. Mais à peine, parce qu'elle était avec toute sa cour autour. J'ai pas voulu défoncer tout le tas ; je l'ai donc tout juste vue de loin... Titus, après s'être retiré pendant huit jours pour pleurer son père revient. Et maintenant, c'est fini : il va se la taper de plus belle. Et si ça suffit pas, sache qu'elle va se marier demain, selon les rumeurs de la cour.
 
Antiochus
Et merde !
 
Arsace
Quoi ? Ça t'étonne ?
 
Antiochus
Alors je peux pas lui parler en privé ?
 
Arsace
Tu la verras. Elle est intelligente, cette fille : elle a compris que tu veux la voir seul à seul, et m'a fait comprendre par un clin d'oeil qu'elle allait venir seule. Elle attend peut-être le bon moment pour se casser discrétos au milieu de tout ce nuage.
 
Antiochus
C'est bon. T'as rien oublié des consignes importantes que j'avais donné ?
 
Arsace
Écoute mec, tu sais bien que je ferais toujours tout ce que tu veux. Plein de bateaux sont prets à partir juste pour toi, tu n'a qu'a bouger ton petit doigt et ils partent sur le champ. Mais qui est-ce que tu veux renvoyer dans ton ancien bled ?
 
Antiochus
Écoute moi bien, il faut se casser dès qu'on l'aura vue.
 
Arsace
Qui doit se casser ?
 
Antiochus
Moi.
 
Arsace
Toi ?
 
Antiochus
En sortant de ce palais, je sors de Rome, et pour toujours.
 
Arsace
 

 

(  Pas fini... )
Ce n'est que le début de cette « traduction »... Je vais la compléter quand j'aurais le temps...
Yves Dessertine